4858082-jeu-de-timbres-pour-organique-frais-sain-la-nourriture-bio

 

Vu que tout le monde me réclame la suite, la voilà ^^

 

Me voici donc parti en quête, non pas du Saint Graal, mais de la Sainte Nourriture.

Comment remplacer la crème fraiche liquide, le lait de vache, les yaourts, le beurre, les gâteaux…. ? Un vrai casse-tête pour moi au début. J’ai eu la chance de trouver du beurre végétal sans babeurre (oui il y a des dérivés de lait dans la margarine végétale), d’une célèbre grande marque et bio en plus, ainsi que du lait de vache dépourvu de lactose à 98%, en grande surface. Mais pour ce qui est du reste…

Heureusement, nous avons des amis Hérissons, tout plein d’amis Hérissons !!! Mais non, je ne suis pas folle ^^ Le Hérisson Bleu est une association pour enfants (et même adultes), allergiques et intolérants. Les présidents de cette association, sont même devenus de très bons amis (ma morue, si tu me lis ^^). Grâce à leurs conseils, on a su où se diriger.

Direction mon magasin bio, où je me fournissais déjà en produits d’hygiène. Là-bas, j’ai trouvé de la crème d’amande, crème d’avoine, crème de riz, pour remplacer la crème liquide. Et aussi des laits végétaux (riz, amande, noisette…). On y trouve aussi l’équivalent du Crèmefix (pour fixer la chantilly maison), mais pour les chantilly à base de crème végétale, de l’agar agar pour faire des yaourts et des petits sachets de préparation bio flan à tous les goûts et dépourvu de lait. Bref, de quoi trouver des alternatives pour notre petit gnome.

Nous avons investis dans LA yaourtière dernier cri !!! Pas le choix, tout ce qui est yaourts à base d’autres laits animal comme la brebis, chèvre etc…lui étaient aussi interdit. Il ne mangeait pas encore de yaourts au soja à ce moment là.

Alors oui, tout ça a un coût… Ce n’est pas donné surtout pour les produits comme les crèmes et laits végétaux, même le lait sans lactose… Mais peu importe, nous n’avions pas le choix.

Mais mes gnomes ont de la chance (attention je me jette des fleurs), ils ont une maman qui sait faire pleins de choses de ses 10 doigts (de mains hein ^^). Donc en avant pour les gâteaux, les yaourts, les nuggets et j’en passe…

Par chance, la grande surface où nous faisons une partie de nos courses, a un rayon diététique/bio. J’y trouve pas mal de choses, que j’achetais en magasin bio, comme les crèmes, laits végétaux et même des petits laits de soja au chocolat (en remplacement des Can*y U*). Et au rayon frais, j’y trouve de la pâte feuilletée bio et de la pâte brisée bio, sans lactose et sans beurre . Entre temps, un nouveau beurre végétal avec la mention « sans lactose » est arrivé dans ce magasin.

Mon gnome aimait bien de temps en temps, manger de la pâte à tartiner (oui il a fini par y gouter, mais pas longtemps du coup ^^). Mais pour en trouver sans lait, c’était pas évident. Tous les mois nous allions au Luxembourg, pour heuuu…voir le paysage… Vous y croyez ou pas ? Non ? Bon ok, on y allait pour acheter les clopes de monsieur Papa, c’est carrément moins cher là-bas, bref…  Et en baladant (je vous ai dit qu’on y allait pour le paysage ^^), nous avons découvert le magasin Cactus. Dedans il y a des tas de choses que l’on ne trouve pas en France. J’ai pu y trouver les petites décorations pour gâteaux, genre vermicelles colorées etc… sans lait (il y a du lait dans pas mal de déco pour gâteau), mais aussi de la pâte à tartiner SANS lait ou lactose et SANS huile de palme. On trouve plus facilement des produits sans lait et sans lactose, dans les rayons bio, que dans les rayons classiques.

 

Une fois que nous avons pu réintroduire les traces éventuelles de lait, tout a été beaucoup plus simple côté nourriture…

L’intolérance de notre fils, nous a fait découvrir d’autres saveurs, d’autres produits, car je cuisine pareil pour tout le monde à la maison, comme ça, pas de frustration. Mais nous faisons des exceptions pour notre fille et pour nous, tout en trouvant un équivalent pour notre fils.

J’adore me documenter sur tout ce qui est bio et naturel et j’ai vite compris que l’enjeu de consommer bio, n’était pas qu’une question de santé. D’autres paramètres rentrent en ligne de compte, comme l’environnement, les conditions de travail dans les pays du sud, la surconsommation, la déforestation, etc… Et dernièrement, j’ai découvert le scandale du gaspillage alimentaire, c’est juste immonde…

Si je fais le point côté nourriture, depuis que j’ai découvert le bio, voilà ce qui a changé :

-Nous achetons beaucoup plus de produits bio (fruits, légumes, confitures, lait, etc…)

-Nous avons découvert la nourriture locale. Nous achetons la viande, fruits, légumes, jus de fruit, miel et même farine aux producteurs fermiers du coin. Un petit rêve que j’avais en arrivant à la campagne et qui s’est réalisé depuis quelques mois. Cela nous permet de se nourrir avec des produits de saison (et locaux donc).

-En été, nous allons à la cueillette de fraises, dans une fraiseraie à quelques kilomètres de chez nous. On les mange au sucre ou en bonnes confitures (je vous avais pas dit qu’ils avaient de la chance mes gnomes ? mdr).

-Les enfants et moi, consommons moins de viande, ou alors de la viande blanche la plus part du temps. Mon homme on oublie hein, c’est un carnivore dans l’âme, si je lui enlève la viande, il me bouffe à moi. Remarques, y’a de quoi faire ^^

-Je fais encore plus de choses « maison », pour avoir une alimentation plus saine et moins trafiqué que les trucs tout prêts.

-On évite au maximum le gaspillage. Pas évident avec des enfants qui mangent peu, mais dans le pire des cas, ça nourrit notre chienne, donc ça ne finit pas à la poubelle.

-Nous essayons de privilégier les produits français, même si ce n’est pas évident vu que beaucoup de fabriquant sont délocalisés.

 

Bref, les gens qui viennent chez nous, savent très bien à quoi s’en tenir. Le bio est de plus en plus à la portée des gens. Nous avons de petits moyens financiers et nous arrivons quand même à acheter du bio ou du local à petit prix, donc rien n’est impossible. C’est votre façon de consommer qu’il faut prendre en compte. On achète moins de bêtises à manger, moins de produits tout prêts et on privilégie le fait maison, on accommode les restes, on fait ses confitures pour l’année, on congèle le surplus des plats cuisinés, etc…

Cela dit, quand nous allons chez les gens, la famille, les amis, nous mangeons comme tout le monde hein. Sauf notre fils bien entendu.

Ce dont je rêve aujourd’hui (et qui, je l'espère, se fera d'ici 1 an environ), c’est d’avoir un plus grand jardin, d’y faire un potager de fruits et légumes bio, d’avoir quelques poules pour les œufs, d’y installer un climat végétal idéal à la biodiversité des insectes et dernière découverte en date, le refuge LPO pour les oiseaux. Je vous parlerai de tout ça dans les prochains chapitres ;)